Si le succès est mesuré par la quantité d'argent générée, ces entreprises sont alors les mastodontes de l’économie mondiale. Fortune500 a dévoilé son classement annuel des plus grands générateurs de revenus parmi les entreprises américaines. Cette année, les sociétés Fortune500 représentent les deux tiers du PIB des États-Unis, avec 12 billions de dollars de recettes, 840 milliards de dollars de bénéfices, 17 000 milliards de dollars de valeur marchande et 27,9 millions de salariés dans le monde. Apple grimpe à son plus haut rang jamais atteint avec une 3e place, et Walmart se tient sur la première place malgré un glissement dans les revenus.

 

1.     Walmart

Revenus 2015 : 482,1 milliards de dollars

Walmart (WMT, -0,15%) fait beaucoup de progrès en adaptant son approche big-box au 21e siècle. L’entreprise est devenue le deuxième détaillant en ligne aux États-Unis après Amazon. En donnant aux travailleurs une augmentation et en investissant massivement dans la technologie, sa division américaine a amélioré le service à la clientèle et a vu des ventes comparables augmenter chaque trimestre en 2015. Elle espère s'appuyer sur cela avec un redressement majeur de ses activités alimentaires qui représentent plus de la moitié de ses ventes, avec un plus grand accent sur les aliments biologiques et frais. Le détaillant a également prouvé qu'il peut concourir avec les géants de la technologie, en déployant Walmart Pay à travers les États-Unis.

2.     Exxon Mobil

Revenus 2015 : 246,2 milliards de dollars

 

Exxon Mobil (XOM, -0,28%), la plus grande société pétrolière et gazière cotée en bourse du monde par sa valeur de marché, a brillamment contourné l'effondrement des prix. ExxonMobil reste le repère de l'industrie avec de la rentabilité et des normes de sécurité, mais avec une faiblesse : une relation compliquée avec les considérations environnementales et climatiques. Les procureurs de l'État de New York et de la Californie ont ouvert des enquêtes pour savoir si les investisseurs ont été  induits en erreur sur les risques liés au changement climatique.